Les  éleveurs  et  les  collectivités  propriétaires  des  espaces  pastoraux  collectifs  ont  de  tout  temps travaillé à l’amélioration des conditions d’exploitation des estives.
A la fin du 19 ème  siècle, l’Etat, au travers des services des Eaux et Forêts et de Restauration des Terrains de Montagne, a commencé à accompagner les acteurs locaux dans ces travaux d’amélioration.
La loi relative à la mise en valeur des régions  d’économie  montagnarde  dite  «loi  pastorale»  de  1972, a mis en avant  la  singularité  des  territoires  pastoraux  et la nécessité de leur apporter un accompagnement spécifique.
Si, dans les années 1980, les améliorations pastorales  concernaient  surtout  le  désenclavement  des  estives,  elles  se  concentrent  ces  dernières années sur les cabanes pastorales et les parcs de tri.
La  présence d’équipements  pastoraux  dans  les  estives  constitue un  élément  essentiel  pour  une  bonne gestion  des  territoires  pastoraux. 
Outils  de travail  au  quotidien  des  éleveurs  et  des  salariés  (berger et vacher),  ils  permettent  de  structurer  au  mieux  l’activité  pastorale,  garante  du  maintien  de  la biodiversité associée à ces estives.

Depuis près de 30 ans, la Fédération Pastorale Ariège-Pyrénées accompagne les Groupements Pastoraux et les Associations Foncières Pastorales dans leurs travaux de modernisation du pastoralisme.