4 agriculteurs bénéficient de cette nouvelle organisation foncière.
Petit retour sur l'assemblée générale constitutive



Les 4 porteurs de projet au premier rang lors de l’AG Constitutive de l’AFP Le Port le 27 avril 2019
Les propriétaires fonciers concernés ont peu à peu rempli la salle des fêtes de la commune du Port dans cette matinée du samedi 27 avril afin d’assister à l’assemblée générale constitutive de l’Association Foncière Pastorale du PORT. Sous la présidence de Noëlle Moralès, maire de la commune, cette réunion a permis de clore la procédure de création de l’AFP Le PORT et de vérifier que les conditions requises pour que cette structure soit agréée par la Préfecture sont remplies, ce qui est le cas.
Le projet, animé et présenté par la Fédération Pastorale de l’Ariège permet d’apporter à ces porteurs de projets la maîtrise foncière si difficile à obtenir, dans des secteurs en forte déprise ou le nombre de propriétaires inconnus dépasse déjà les 30% et ne cesse de progresser. « Cette maîtrise foncière est indispensable et constitue un enjeu majeur car elle constitue le socle de tout projet d’installation sans laquelle rien ne peut se développer de manière durable » explique Christophe Cambou le directeur de la Fédération Pastorale de l’Ariège.
La création de l’AFP du port permettra d’aider deux jeunes couples qui vivent sur la commune à développer leurs projets d’installation agricole. Adélaïde Escots et Hugo Sablé se sont installés sur le secteur du Carol-La Plagne. Ils y développent une exploitation caprine avec fabrication de fromages fermiers. Zacharie Delbos conduit un troupeau de brebis tarasconnaises entre la Briole et la Chique dans un premier temps dans le cadre de la pluriactivité, avec une montée en charge progressive de son projet qui lui permettra à terme de s’installer définitivement. Suzanne Hugueny développe pour sa part un projet de maraichage à Moussec.
Pour Noëlle Moralès, « la commune du Port a entrepris cette démarche avec le soutien de la Fédération Pastorale pour favoriser le maintien de l’activité sur son territoire. Il est également primordial de garantir le droit des propriétaires notamment ceux qui habitent dans le périmètre de l’AFP sur les autres usages que l’élevage »
Au-delà de fixer des jeunes actifs et de l’activité économique sur la commune, le pastoralisme est une activité intégrée au territoire, qui valorise et préserve la ressource naturelle qu’elle exploite, lutte contre l’enfrichement et maintien l’ouverture des milieux naturels et du paysage. Cette base indispensable favorise ensuite les autres usages du territoire, notamment la randonnée.
Au plan financier, cette AFP sera accompagnée dans sa phase de lancement par un premier programme de travaux d’aménagement et d’amélioration foncière qui sera validé dans les semaines à venir. Le Conseil Départemental de l’Ariège participe au financement de ces programmes de travaux d’amélioration au bénéfice des AFP ariégeoises, dans le cadre des appels à projets régionaux qui mobilisent également des fonds européens.

 Noëlle Moralès, maire de la commune et les propriétaires du Carol